Chemin de Compostelle: témoin d’histoire et d’art


Sur le Camino Francés

Il va sans dire que le Chemin de Compostelle est reconnu pour le bien-être physique et spirituel. Mais en plus, il nous permet de revivre le passé et de raviver l’imagination des lieux, par les cathédrales, châteaux et forteresses qui surgissent tout au long du Chemin et des villes. On recule de 500 à 800 ans, à la période des chevaliers et des guerres de religion !!

Les maisons ancestrales campagnardes se suivent avec leurs champs de cultures et d’élevages bovines et ovines, ainsi que les petits villages médiévaux bien conservés et habités. Les petits cafés y rassemblent encore aujourd’hui les locaux pour y jaser, rire ou discuter opiniâtrement sur le sort de la Catalogne !

Arrivés dans les grandes villes, tel Burgos, Leon, Ponferrada, Astorga et St-Jacques-de-Compostelle, on y retrouve des monuments, des cathédrales gigantesques et de l’art de la rue. Des visites s’imposent. On contemple leurs contenus riches en histoires et en arts. Incroyablement brillants ces architectes et artisans qui ont su faire durer leurs œuvres au travers les siècles. Par exemple, le Palais Épiscopal d’Astorga, une des œuvres magistrales de Gaudí hors de la Catalogne, est d’une architecture intemporel et distinctive. Et que dire des cathédrales! Croyant ou pas, on s’émerveille devant leur gigantisme et leur beauté. On en ressort stupéfaits et à la fois surpris d’en apprécier leur richesse.

Bravo au gouvernement espagnol de reconnaître ces chefs d’oeuvre multi centenaires, de les protéger et de les partager avec les pèlerins et touristes.

Palais Épiscopal d’Astorga

Une oeuvre architecturale grandiose de style moderniste, signé Antoni Gaudí, fut finalisée au 19ième siècle. La conception repose sur un contraste entre l’extérieur, à l’allure de château et l’intérieur, rappelant les églises gothiques. Elle cherche ainsi à rendre hommage au passé médiéval de la ville d’Astorga. Le château recourt à des éléments caractéristiques, comme les douves, les créneaux, les tours, les terrasses et les miradors. L’intérieur reprend un plan en croix avec des voûtes en arc et des croisées d’ogives.

Les murs extérieurs sont fabriqués avec des blocs de granit blanc. La toiture est recouverte d’ardoise. Quatre tours circulaires entourent le bâtiment, surmontées de chaperons élancés. 

 

 

Notre blog sur le Camino Francés se termine avec cet article. Merci de nous avoir suivi et surtout, de vos commentaires tout au long de cette aventure.

Sous peu, suivez-nous sur les Sommets de Mont-Tremblant tout au long de la saison de ski 2017-18

Catégories :¡ Viva España !, EuropeTags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

4 commentaires

  1. Ces chef-d’oeuvres sont réellement sur prenants d’être encore là et en si bon état après des siècles d’intempéries quelles merveilles !!
    Ces fanions au-dessus de vos têtes, représentent-ils 3 dynasties?
    Est-ce un bloc de lave volcanique que soutient le treuil sur la place publique?
    Toujours bien conçus vos blogs, et conçus, c’est professionnel MERCI !!
    Jeannette-marcel

    J'aime

  2. It is Susan and Gordon that will see you on the mountain soon.

    J'aime

  3. See you on the mountain soon!!!

    J'aime

%d blogueurs aiment cette page :