Grenade: l’Alhambra et le raffinement de l’art arabe


L’Alhambra

Une des sept nouvelles merveilles du monde inscrite au Patrimoine mondial de l’Humanité, l’Alhambra et son ensemble palatial dominent la partie moderne de la ville de Grenade. Le nom signifie « Château rouge » en raison de la couleur ocre des murs au coucher du soleil; cet forteresse  de palais arabes est considéré comme un joyau de cette culture; elle est somptueusement bien conservé même si la construction date essentiellement du XIV° siècle.

De par le raffinement de son architecture, en harmonie avec ses jardins et les étangs d’eau, tout semble évoquer une image de paradis alors que la triste réalité des émirs nasrides en était une d’un pouvoir en déclin à cette époque. il y a donc des contradictions; derrière le décor somptueux et luxueux se cache des matériaux modestes. Malgré les difficultés du temps, l’Alhambra demeure un monument d’une richesse culturel exceptionnel.

Vue de l'Alhambra du quartier Albaicín

Vue de l’Alhambra du quartier Albaicín

L’Alhambra est composé de plusieurs palais et patios, construits sous la dynastie des Nasrides, d’origine maure. Voyez quelques exemples de photos qui caractérisent ce gigantesque et somptueux monument.

 

 

Les jardins paisibles et ombragés de l'Alhambra

Les jardins paisibles et ombragés de l’Alhambra

Les jardins du Palais Generalife: lieu où les rois se réfugiaient en dehors de la vie publique

Les jardins du Palais Generalife: lieu où les rois se réfugiaient en dehors de la vie publique

Generalife; le patio de la Acequia; jardin oriental clos avec de gracieux jets d'eau

Generalife; le patio de la Acequia; jardin oriental clos avec de gracieux jets d’eau

Palais de Partal et son prolongement dans l'étang

Palais de Partal et son prolongement visuel sur l’étang

La Sala de los Abencerrajes: coupole à stalactites s'inspirant du théorème de Pythagore

La Sala de los Abencerrajes: coupole à stalactites s’inspirant du théorème de Pythagore

Patio de Arrayanes; Bassin bordé de gracieuses arcades

Patio de Arrayanes; bassin bordé de gracieuses arcades

Le Palais Nazaries dans lequel on retrouve le Patio de los Leones; fontaine supporté par 12 lions de marbre et entouré de 124 colonnes

Le Palais nasride dans lequel on retrouve le Patio de los Leones; au centre, une fontaine supportée par 12 lions de marbre et entouré de 124 colonnes.

Visite du Canada

Raymond et Louisette, des amis de longue date, nous ont rejoint durant une semaine à notre ferme andalouse de Casarabonela. Fort agréable de se retrouver entre amis en dehors de notre contexte habituel. Entre autre, nous avons « trekké » le El Torcal, un parc naturel en montagne.

Avec Raymond et Louisette au Parc Naturel du El Torcal, paysage de roches karstiques formé par l'érosion du vent et effet corrosif de la pluie

Avec Raymond et Louisette au Parc Naturel du El Torcal; paysage de roches karstiques, formées par l’érosion du vent et l’effet corrosif de la pluie durant les fontes glaciaires … il y a quelques milliers d’années !!

Catégories :¡ Viva España !

1 commentaire

  1. Toujours passionnant de suivre vos aventures,très belles photos!

    J'aime

%d blogueurs aiment cette page :